Compte-rendu d’un point mi-année avec Mme Hyvernault (28 janvier 2006)

, par  Christophe Du Laurent de La Barre

Participants
- Mme Hyvernault

- Song Ung (PEEP)

- Elisabeth Liddiard (PEEP)

- Corinne Bourgeon (FCPE)

- Frédéric Vignais (FCPE)

Carnaval

Mme Hyvernault nous a informé qu’il n’y aurait pas cette année de « carnaval du samedi matin ». Il avait été pourtant question, (cf. conseil d’école du 4 novembre), de programmer ce carnaval le même jour que le carnaval municipal, qui se déroulera cette année le 11 mars.

Un mini carnaval sera tout de même organisé le jour du mardi-gras (i.e. mardi 28 février) pendant une partie de la matinée. Les enfants devront venir déguisés à l’école. Une animation musicale est prévue.

Selon Mme Hyvernault, cette décision a été prise pour deux raisons :

1. pouvoir consacrer plus de temps au projet d’école

2. l’existence du carnaval municipal permet aux enfants qui le souhaitent de faire un carnaval "hors école"
Projet d’école

Le projet d’école concerne la lecture : « l’enfant lecteur dès la petite section ».

Ce projet "gouverne" les travaux d’école sur trois ans. Il comprend notamment l’approche de la lecture, l’installation de la BCD (Bibliothèque et Centre Documentaire).
Par exemple, les GS font le classement des albums au niveau des noms d’auteur

La plastification a pris un mois de retard, les parents sont invités à contribuer à la plastification des livres (400 à 500 livres).

Les personnes qui peuvent avoir accès à des ouvrages pour enfants à prix intéressants sont invitées à se faire connaître auprès de Mme Hyvernault.

Un projet va consister pour chaque classe à travailler autour d’un album d’un animal donné.
Les parents seront invités samedi 13 mai à faire le tour des classes pour voir le travail réalisé autour de ce projet.

Coopérative scolaire

Pour rappel, la coopérative scolaire a le statut d’association.

Dans le fonctionnement de l’école maternelle du centre, il n’y pas de président, trésorier...Madame Hyvernault est le mandataire et décide collégialement des dépenses à effectuer avec les autres institutrices.

Les PE font remarquer du manque de transparence des comptes de la coopérative scolaire.

Les recettes sont constituées :

- de la cotisation libre de parents

- du produit de la vente de calendrier, lots de kermesse

- d’une subvention de la mairie (1500 euros/an)

- de dons (ex : partie du bénéfice de la bourse des jouets)

- des intérêts financiers

Les dépenses sont constituées de charges :

- d’activités éducatives

- de documentation (journaux, livres)

- de matériel de travaux manuels

- de voyages, sorties, spectacles (pour le transport, l’autocar est financé par la mairie)

- de spectacle (chaque spectacle revient entre 3,20 et 3,5 euros par enfant)

- lié au versement OCCE (Office Central de la Coopération à l’Ecole), qui est un organisme départemental, qui fédère les activités des coopératives au niveau départemental (l’OCCE de l’Essonne est basée à Evry).
la coopérative verse annuellement 176,18 euros/an à l’OCCE.

- d’assurance pour les biens de la coopérative scolaire, l’assurance de la mairie assure quant à elle le mobilier (chaises, tables,...)

- d’achat de micro-ordinateur secrétariat par le biais de la coopérative.

Aujourd’hui, les fonds de la coopérative scolaire des années précédentes sont bloqués par le CCP...dans l’attente de leur virement sur un compte de la BRED (vrai pour toutes les écoles). Les versements effectués pour l’année 2005-2006 sont quant à eux disponibles sur le compte de la BRED.