Lettre aux représentants des élèves du lycée Blaise Pascal Auteurs : Les élèves du lycée de l’ Essouriau

Aux délégués du Conseil d’Administration du lycée Blaise Pascal,

Aujourd’hui, Lundi 17 Février 2008 vous aurez sûrement vu que les élèves du Lycée de l’Essouriau des Ulis sont venus manifester devant les grilles de votre lycée. Les raisons de notre mécontentement et de notre révolte sont nombreuses. Vous les connaissez peut-être mais nous pensons qu’il est utile de le répéter. A la rentrée prochaine, l’Essouriau connaîtra de nombreux changements :

 Une classe de 2nde supprimée

 Des classes surchargées (30 élèves minimum dès la seconde)

 Suppression d’options (comme l’option sport, audiovisuel, arabe, portugais,…)

 Passage de 3 classes de terminales à 2 classes (à 30 élèves minimum)

 Passage de 5 classes de terminale STG à 3 classes (à 30 élèves minimum)

 Suppression des heures de soutien

 Redoublement quasi impossible en terminale

 5 postes de professeurs supprimés

 suppression des BEP dès 2009.

 Une diminution de 100 heures de cours

Ces changements qui interviennent dans la nouvelle Dotation Horaire Globale, déterminée par l’Inspection Académique sont tous simplement scandaleux ! Ainsi, les conditions d’enseignements seront beaucoup plus compliquées qu’auparavant, ce qui aura des conséquences sur les résultats des élèves ! Par ailleurs, la quasi impossibilité de redoublement est alarmante ! Où iront les élèves ? Devoir faire 30 minutes de transports tous les matins pour aller en cours alors que l’on habite à cinq minutes de l’Essouriau ? Cela est proprement inadmissible !

La seule réponse possible à ces mesures qui pourrait faire rire si elles n’avaient pas des conséquences désastreuses est la contestation ! C’est pourquoi depuis Jeudi, les professeurs du lycée de l’Essouriau bloquent l’accès de l’établissement. Depuis Jeudi, les élèves soutiennent leurs professeurs qui ne demandent pas plus, qui demandent juste la même chose qu’avant : des conditions décentes d’enseignement ! Depuis Jeudi, nous essayons professeurs, élèves et parents d’élèves de mobiliser, d’informer les politiques, les médias tout simplement pour faire respecter un droit simple : le droit à l’éducation ! Car c’est l’avenir du lycée de l’Essouriau qui est en jeu…

Evidemment, vous pouvez vous demander en quoi cela vous regarde-t-il ? La réponse est simple, ce problème n’est pas celui de l’Essuriau, c’est bien le problème de toute la société car c’est sa jeunesse qui est menacé !!! Notre lycée n’est pas le seul, le lycée Henri Wallon d’Aubervilliers par exemple connaîtra à la rentrée 14 suppressions de postes accompagnées d‘un retrait de 150 heures de cours… Leur réponse a été immédiate, l’établissement est bloqué par les professeurs et les élèves depuis le Lundi 11 Février ! Lorsque la presse a demandé au ministre de l’Education Nationale, M. Xavier Darcos ce qu’il pensait de ces grèves (en référence aux mouvements de Vendredi 15 Février), ce dernier a répondu qu’il était « excessivement agacé ». En outre, il déclarait « mener des réformes » et « établir des priorités ». L’éducation n’est-t-elle pas une priorité ? Des conditions décentes d’enseignement ne sont-elles pas des priorités ?
Il semble que non, car dans le même temps M. Darcos annonçait l’ouverture de 50 classes…dans des établissements privés !!! Les « priorités » semblent donc se trouver dans l’enseignement privé…

Ce mépris des revendications émanant de professeurs, d’élèves et de parents d’élèves est alarmant. Nous devons donc monter notre détermination et la justesse de notre combat, pourtant si simple à comprendre… C’est pourquoi nous manifestons aujourd’hui et c’est pourquoi nous continuerons jusqu’à ce que nous soyons entendus !

Alors, pour toutes ces raisons nous vous demandons de transmettre toutes ces informations aux élèves que vous représentez. A tous ces élèves qui sont eux aussi sous la menace de restrictions au nom de « réformes » qui apparemment profitent à l’enseignement privé ! A tous ces élèves qui ont le devoir de se révolter face à de telles injustices et ce, même si elles ne les touchent pas directement ! Et plus encore, transmettez ces informations à tout votre entourage, aux médias, aux politiques, aux jeunes, aux moins jeunes, tous doivent savoir ce qui se passe actuellement !
Enfin, nous vous demandons de nous rejoindre dans notre combat ! De toutes les manières possibles, venez manifester avec nous, signez les pétitions, sensibiliser les citoyens et les élèves,… Mais ne restez pas spectateurs d’une telle atteinte à l’enseignement public dont vous avez le devoir de défendre !

L’enseignement n’est pas une marchandise, l’éducation n’a pas à être rentable !!!

P.S. : voici l’adresse du blog créé par les élèves pour faire connaître notre combat : http://lessouriau-mobilise.skyrock.com/

Les élèves du lycée de l’Essouriau.

Brèves Toutes les brèves

  • Liens utiles

    Liens utiles Signaler un Non Remplacement sur le Site Ouyapacours Ministère de l’Education (...)

  • Des sites intéressants

    Voici des sites d’information particulièrement intéressants pour suivre l’actualité de l’éducation (...)