Déclaration des élus FCPE Lue lors des Conseils d’école de l’élémentaire du Guichet et de la maternelle Maillecourt

, par  Xavier Rognon

Déclaration liminaire des parents d’élèves FCPE élus aux conseils d’école de l’élémentaire du Guichet (30/05/08) et de la maternelle Maillecourt (12/06/08), en réaction au projet de réforme de l’école primaire.

FCPE – Conseil Local du Guichet-Maillecourt

Le remplacement des programmes de 2002, non évalués malgré une large satisfaction de l’ensemble de la communauté éducative, par le projet élaboré par le gouvernement, met en œuvre une école fondée sur une idéologie passéiste et rétrograde. Ces nouveaux programmes présentent à la fois un niveau d’exigence inadapté, une forte diminution de leur dimension culturelle et une conception très mécanique des apprentissages, peu favorable au développement de la réflexion. La répétition de règles récitées par cœur et sans compréhension ne fera pas naître plus de vocation de scientifiques, ni n’amènera plus d’enfants à mieux maîtriser la langue ! « 507, 1214, 1789, 1871, 1936... », ce n’est certes pas en récitant une succession de dates que nos enfants s’approprieront leur histoire, ni en leur assenant quelques règles de morale qu’on les aidera à devenir des citoyens responsables, solidaires et actifs... Il s’agit, pour le moins, d’un recul pédagogique extrêmement dangereux.

Par ailleurs, l’instauration pour les élèves en difficulté d’heures de soutien après l’école et de stages de remise à niveau pendant les vacances, à la suite de la suppression de 2 heures d’enseignement hebdomadaires, n’apportera aucune solution pour ces élèves qui seront encore plus stigmatisés. En outre, les enfants concernés ne pourront pas bénéficier du même temps de repos et de jeu que les autres. Ce stage risque vite d’apparaître comme une punition. Une telle démarche laisse paraître une volonté d’externaliser l’aide aux élèves en difficulté, aux dépens des RASED Le soutien scolaire, quelle que soit sa forme, aide individualisée ou stages, doit avant tout être intégré dans le temps scolaire obligatoire des enfants et réalisé par l’intermédiaire des enseignants et des équipes spécialisées des RASED.

Nous, parents d’élèves FCPE élus aux Conseils des écoles maternelles et élémentaires tenons à exprimer notre totale opposition et demandons la suspension du projet de programmes pour l’école primaire.