Adressé aux nouveaux parents d’élèves

La FCPE est une organisation nationale de parents d’élèves qui s’active pour promouvoir des valeurs citoyennes et républicaines : laïcité, citoyenneté, service public, égalité et gratuité

Une fédération nationale et des conseils locaux cela ne veut pas dire pensée unique et courroies de transmission : On est au 21ème siècle, et pas dans une machine à vapeur !

Cela signifie donc, au contraire, une capacité d’agir de façon coordonnée à plusieurs niveaux, c.à.d. avoir la possibilité de rencontrer toutes les instances impliquées et leurs responsables dans le système éducatif : les enseignants et les chefs d’établissements, mais aussi les collectivités territoriales locales jusqu’aux instances nationales (par exemple le ministère).

Par exemple dès le 1er Septembre, le président de la FCPE a eu un entretien avec le directeur de cabinet du ministre, pour évoquer les problèmes du remplacement des profs, la grippe A et la réforme du lycée (voir le site FCPE national).

La FCPE participe aux débats et groupes de travail mis en place à différents niveaux sur les évolutions du système éducatif, et elle fait des propositions aux responsables : ministres, recteurs, etc.
L’information circule donc dans les deux sens entre le centre et les périphéries.

Car, la FCPE a constitué un conseil scientifique qui rassemble des chercheurs et universitaires de renom international, spécialistes des questions d’éducation (par exemple : François Dubet ou Antoine Prost).

Elle a ainsi organisé des débats et rendu compte des controverses sur les changements engagés au cours de ces dernières années : RASED, semaine de 4 jours, temps scolaire, programmes, etc.
Il y a des échanges continus grâce à la presse FCPE d’information dans les deux sens entre instances nationales et locales : cela a un nom, c’est la démocratie participative.

Nous, parents d’élèves au sein des conseils locaux, nous sommes régulièrement questionnés pour faire remonter des informations sur ce qui se passe dans les établissements. De la même façon, nous agissons et intervenons à notre niveau, de façon autonome, mais librement concertée, (il ne s’agit donc pas de mouvements d’humeur d’un seul parent + ou – bien informé).
Nous agissons pour faire des propositions, celles qui nous conviennent, -parce qu’elles ont été discutées et adoptées entre nous- en direction des acteurs locaux, selon les questions et les problèmes que nous rencontrons.

Pour tous les parents d’élèves, nous pensons qu’être informés de la "vie au collège", est très important, mais que cela demande aussi un peu d’esprit critique autant que des repères, pour analyser une situation (il y a des questions parfois complexes ou délicates). Nous sommes particulièrement attentifs pour agir de façon réfléchie face aux demandes particulières d’élèves ou de parents en difficulté.

Nous ne sommes donc pas les porte-parole de nos seuls enfants, pour relayer leurs désirs ou leurs frustrations. Ni non plus des inspecteurs du travail chargés de contrôler l’activité des enseignants ou celle de la direction du collège.
A priori, nous faisons confiance à l’équipe pédagogique et à la direction du collège pour remplir leurs missions, car nous savons qu’aujourd’hui les familles leur demandent parfois de faire ce qu’elles mêmes ne veulent pas… ou ne savent plus faire.

Il n’est pas dans notre rôle ni de juger, ni de dénoncer nos interlocuteurs lorsqu’ils sont quotidiennement confrontés à des difficultés face à nos enfants qui parfois manquent au respect des personnes, de l’institution scolaire, de la Loi, … ou d’eux-mêmes…

Ceci nous incite à faire valoir clairement et directement notre point de vue auprès des responsables, au conseil d’administration et dans les conseils de classe : c’est à ce prix que la confiance et le dialogue auront un sens.

Les parents FCPE du collège se refusent à considérer les difficultés du collège à l’aune de leur seule position sociale : du genre… "Le meilleur service nous est dû, car c’est nous qui payons !".
Il nous parait illusoire et dangereux de penser que ce collège puisse vivre en autarcie, isolé sur son île, à l’écart des changements qui affectent tous les collèges –de façon plus ou moins forte- selon des problématiques qui traversent toute l’éducation nationale. Par exemple : les effectifs enseignants, le N de surveillants, la fin de la carte scolaire, le nombre d’élèves par classe, -particulièrement élevé en langues-, l’évolution du budget -qui ne suit pas le renouvellement des collections de livres-, la suppression de postes et le recours aux heures supplémentaires, l’impossibilité de remplacer les enseignants absents, etc., etc.

Pour tous ceux qui se sentent concernés par cette approche, nous leur disons, venez participez avec nous à ce renouveau de la vie au collège, que nous souhaitons plus apaisée, plus solidaire, et plus festive ! Nous vous invitons à vous présenter pour être délégués des parents au conseil de classe : il faut assurer 3 conseils de classe par an, une heure chacun.

Cette année, il s’agit de mettre en place un véritable partenariat éducatif en direction les parents, les enfants et leurs enseignants. Nous nous engagerons donc dans un processus de co-construction de l’éducation des collégiens, avec leurs parents, leurs enseignants et les autres intervenants du système (psychologue, infirmière, CPE, etc.) pour partager ensemble des responsabilités effectives, mais conformes au rôle de chacun.

Brèves Toutes les brèves

  • Prochain CA

    Le prochain conseil d’administration aura lieu le Mardi 28 Novembre