Visite des cantines du centre (mater et élémentaire) nov/dec 2011 j’ai aussi mangé à la cantine !

, par  H. Dole

Compte-rendu de la visite des cantines de fin 2011 école maternelle et élémentaire du centre - Orsay - par la FCPE (coord : H.D.)

Télécharger le rapport complet (15 pages, 78 photos) en pdf : voir en bas de page. Les 2 premières pages proposent un résumé des visites et des propositions.

rapport visites cantines mater+elem centre decembre 2011
rapport visites cantines mater+elem centre decembre 2011

Nous avons visité les cantines des écoles du centre :
- maternelle fin novembre 2011
- élémentaire début décembre 2011

Voici recopiées l’introduction et les recommandations :

Nous avons visité les cantines des écoles maternelle et élémentaire du centre : le 25 novembre 2011 en déjeunant avec les enfants en maternelle, et le 1er décembre en assistant aux repas en élémentaire. La FCPE remercie Mme Delamoye (maire-adjoint aux affaires scolaires, périscolaires et petite enfance), les Directrices (Mmes Colin et Hyvernault), Mr Morand (responsable de la restauration scolaire) et les personnels de la mairie et de la cantine d’avoir permis ces visites dans d’excellentes conditions ; nous constatons en outre le dévouement des personnels (municipalité : école et cantine) pour le bon déroulement et la qualité de l’encadrement du temps de midi. De manière générale, les repas sont bons, de bonne qualité, et les enfants apprécient. Nous avons noté cependant quelques points méritant d’être améliorés.

En maternelle, les enfants mangent bien, et au calme en PS. Le réfectoire des MS est plus bruyant, malgré la bonne gestion des adultes (notamment avec des jeux de mains, très appréciés), et contient quelques tables dont le bord se délite. Le réfectoire des GS est un peu bruyant, et les adultes gèrent également bien les temps de calme et de reprise d’activité des enfants. Globalement, les effectifs sont tels que les réfectoires sont à la limite de leurs capacités d’accueil. Grâce au dévouement des adultes, l’encadrement à table se déroule généralement très bien. Le point négatif demeure probablement la durée du service, trop longue (malgré la forte activité et efficacité des adultes pour servir, couper, débarrasser, nettoyer) puisque les enfants attendent parfois jusqu’à 17 minutes entre deux plats. Une des raisons est le temps d’attente des plats en réfectoire, qui sont descendus via le monte-plat par une seule personne de la cantine, les autres adultes se chargeant ensuite d’apporter les plats dans chaque réfectoire puis sur les tables et de servir les enfants. Nous souhaitons qu’une réflexion ait lieu entre tous les partenaires pour étudier : 1) la possibilité d’une légère réorganisation visant à réduire le temps d’attente entre les plats, sans baisse de la qualité d’accueil et 2) la faisabilité d’une éventuelle mise en place à terme de 2 services en MS et GS (pas nécessairement en PS, puisque le réfectoire est assez calme et que les enfants prennent plus de temps pour déjeuner) aboutissant à des réfectoires moins pleins et un peu plus calmes. Nous émettons une autre recommandation de faire poser au plafond du réfectoire de MS des panneaux absorbant le bruit.

En élémentaire, la situation a bien évolué depuis la rentrée de septembre, date de mise en place du self. Les enfants arrivent par groupe d’une trentaine, toutes les 7 à 10 minutes environ. A l’entrée du réfectoire, une personne coche le nom de chaque élève (qui a, en principe, retenu son numéro). Les enfants voient un plat témoin et prennent un ticket vert ou rose pour le plat principal (vert : portion normale ; rose : portion moindre). La queue se forme à cet endroit uniquement. Ensuite les enfants pénètrent dans le self, et se servent en entrée, dessert et fruit (quasiment jamais de queue, le flux d’enfants est fluide). Un adulte est toujours présent pour s’assurer que les enfants prennent bien tous les plats et une serviette. Les enfants déposent le ticket vert ou rose dans la corbeille, et le cuisinier leur sert le plat principal. Les enfants vont ensuite se placer librement, avec qui ils le souhaitent, par table de quatre. Ils restent déjeuner le temps qu’ils veulent. Un adulte est présent en permanence dans le réfectoire, fait le tour des tables, et aide les plus petits à couper la viande de leur plat principal ou le fruit ; il s’assure aussi que chacun mange raisonnablement. Les enfants déposent en sortant leur plateau dans les chariots prévus à cet effet. Les enfants mangent très bien (qualité et quantité) et apprécient beaucoup d’aspects : 1) choix de l’heure du déjeuner et du groupe avec qui ils mangent (copains et/ou fratries) ; 2) pas d’attente entre les plats ; 3) responsabilisation de chacun (gestion du plateau) ; 4) autonomie du repas (ils prennent le temps qu’il faut pour manger et se relaxer/discuter) ; 5) plus d’obligation comme avant de servir toute la tablée, puis de débarrasser et nettoyer. Nous n’avons PAS constaté de problèmes d’enfant ne déjeunant rien, ni trop rapidement pour aller jouer. Le niveau de bruit est faible et la salle est relativement sereine, sauf vers 12h30 quand les enfants ayant terminé les activités arrivent, plutôt affamés en attendent dans la queue : le niveau sonore augmente rapidement pendant une dizaine de minutes, puis diminue. La mise en place du self nous semble donc très positive, en particulier pour avoir fait disparaître l’attente entre les plats et pour avoir responsabilisé les enfants. Elle a cependant généré un surcroît de travail pour les personnels, par exemple la préparation et mise en place des entrées en portion individuelle, ou l’accroissement de la quantité de vaisselle. Il reste néanmoins quelques points à améliorer. L’attente à l’entrée du réfectoire semble bien trop longue, pendant qu’un adulte identifie les enfants sur les feuilles de noms, surligneur en main, avant leur entrée dans le self. C’est à cet endroit que se forme la queue d’attente. Nous encourageons la municipalité, la directrice et les équipes à réfléchir à une manière d’améliorer la rapidité d’identification des élèves qui entrent dans le self. Une solution pourrait être de disposer d’un ordinateur – indépendant, i.e. non connecté à un réseau, par exemple de type netbook de coût très raisonnable – en lieu et place d’un surligneur et les listings : l’enfant annoncerait son numéro comme aujourd’hui, et l’adulte taperait ce numéro : il serait ainsi enregistré pour ce jour, sans avoir besoin de consulter toutes les pages du listing. En outre, l’on saurait en temps réel combien d’élèves n’ont pas encore déjeuné. L’identification des enfants n’ayant pas déjeuné ne semble actuellement pas fiable car très empirique : les adultes consultent le listing surligné et identifient les lignes vierges ; cette vérification ne peut s’effectuer que vers la fin du service. Le système proposé permettrait d’avoir une vue fiable et rapide, tout en préservant les libertés individuelles, auxquelles nous sommes attachés (et qui explique pourquoi nous ne souhaitons PAS la mise en place de badges – système coûteux et lourd par ailleurs).

En conclusion, le temps de midi est plutôt bien organisé dans les deux écoles du centre, la nourriture y est de bonne qualité, les enfants déjeunent bien. En maternelle, les deux gros problèmes sont le temps d’attente entre les plats, ainsi que la saturation des locaux en MS et GS qui vont probablement nécessiter la migration vers deux services. En élémentaire, la mise en place du self a apparemment pris du temps, mais durant notre visite nous avons constaté un fonctionnement globalement satisfaisant, sauf la file d’attente à l’entrée due à l’identification laborieuse des élèves. Les enfants sont ravis de la mise en place du self, qui permet notamment d’éviter un temps d’attente trop long entre les plats et les responsabilise.

PDF : ci-dessous

rapport visites cantines mater+elem centre decembre 2011
rapport visites cantines mater+elem centre decembre 2011