Compte-rendu du Conseil d’Ecole du 10/11/06

, par  Xavier Rognon

Compte-rendu de réunion du conseil d’école du vendredi 10 novembre 2006


PARTICIPANTS

Représentants des parents :

FCPE : Mme MICHEL, Mme LEBLANC, Mme MARTIN, Mme BEL, Mme GAMA, M. HALPHEN, M. ROGNON.

PEEP : Mme ROONEY, Mme SADEGH-BEYKI, Mme REZE

Enseignants :

Mme MARTEL (Directrice, CM2A), Mme Behr (CM2A), Mme JENGIE (CM2B), Mme VENANT (CM1A), Mme GEERSTMAN (CE2/CM1), Mme CANALI (CE2), Mme SIRGEAN (CE1/CE2), Mme ROUSSELIN (CE1B), Mlle DAVEU (CE1A), Mme BANCHEREAU (CP1), Mme RAILLOT (CP2).

Mairie :

Mme DENIS, Mme LAJOIX


PDE (1)

Monsieur de Gerphanion, du bureau d’étude ADEME, est venu à l’invitation de la Mairie, présenter des propositions concernant la mise en place du pédibus (accompagnement à l’école, à pieds, de groupes d’enfants par des parents volontaires). Après avoir rappelé l’historique (début de la réflexion sur le PDE il y a plus de trois ans, avec des réunions impliquant la Mairie, le bureau d’étude ADEME et les parents d’élèves et une enquête auprès de tous les parents), M. de Gerphanion est revenu sur la proposition initiale d’instaurer un/des pédibus pour répondre aux problèmes de sécurité des déplacements des élèves et faciliter les déplacements à pieds. Sur l’école du centre le pédibus concerne 15 enfants, répartis en groupes de 3 à 4 enfants. Il devrait y avoir, dans les mois qui viennent, un nouveau questionnaire, une réunion pour expliquer la démarche, puis la mise ne place d’une semaine d’expérimentation. L’objectif est de pouvoir en dresser le bilan au début du troisième trimestre.

Les élus FCPE ont fait part de leur étonnement et de leur impression de n’avoir en rien progressé depuis trois ans, date de la mise en chantier du PDE. Après une année de réunions publiques avec la Mairie et le bureau d’étude, les parents d’élèves avaient soulevés d’importantes objections à la mise en place des pédibus (trop grande dispersion des élèves dans le quartier, difficulté de faire passer des groupes importants dans les rues, parents qui partent directement au travail…). De plus, de tels projets ne pouvaient être envisagés tant que les trajets n’étaient pas sécurisés, ce qui n’est toujours pas le cas de la rue de Lozère par exemple. Par contre, la FCPE a proposé et défendu la mise en place de dépose-minutes afin de diminuer le flux de voitures au niveau du croisement rue du Pont-de-Pierre/impasse Paillole/Résidence (cf. ci-dessous). Les deux années qui ont suivi ont permis, avec des réunions organisées par la Mairie pour les riverains et les parents ou les parents seuls, de préciser cette demande de dépose-minute et de la mettre en œuvre. Les parents d’élèves estiment donc que les pédibus ne peuvent pas être envisagés tant que les travaux ne sont pas encore finis.

PDE (2) (en fin de conseil)

Deux nouvelles dépose-minutes (rue Racine et rue du Pont-de-Pierre) sont en cours de construction, en plus des deux déjà en service (carrefour Lozère/Pont-de-Pierre et rue du Guichet). Dans le cadre de la dépose-minute de la rue Racine, des travaux de restauration seront entrepris le long du chemin qui conduit à l’impasse Paillole.

Il a été rappelé par les parents que tant qu’un panneau autorisera le stationnement pendant 10 minutes ces dépose-minutes n’auront que très peu d’efficacité pour la gestion du flux des voitures ! Il faut impérativement qu’elles soient réellement gérées comme des dépose-minutes (telles celles devant la gare TGV de Massy), c’est-à-dire que seule la dépose des passagers est autorisée et non le stationnement.

Le problème persistant des voitures qui manœuvrent sur les passages piétons au niveau du carrefour Pont-de-Pierre/impasse Paillole/Résidence a été soulevé. Il est demandé que les agents puissent être plus exigeants vis-à-vis des voitures.

Dans le cadre plus général du PDE et de la mise en sécurité des trajets des enfants vers les écoles, les parents insistent pour que des ralentisseurs (à l’image de ceux mis au Guichet, devant la maternelle, par exemple) soient mis rue de Lozère, au niveau du restaurant des Agapes (absence de visibilité pour traverser) et de l’école maternelle de Maillecourt, comme cela avait été demandé au début des études du PDE.

Structure de l’école

Effectifs à la rentrée de septembre 2006 : 268 élèves

CP : 50 26 / 24
CE1 : 62 27 / 27 / 8 =>répartis entre deux CE1 et un CE1/CE2
CE2 : 52 16 / 29 / 7 => répartis entre le CE1/CE2, un CE2 et un CE2/CM1
CM1 : 47 29 / 18 => répartis entre un CM1 et le CE2/CM1
CM2 : 57 28 / 29

Le décompte administratif du nombre d’enseignants dans une école n’est lié qu’au nombre d’élèves mais pas à la répartition des classes d’âge. Pour prendre en compte les déséquilibres entre ces dernières et maintenir une certaine souplesse afin de permettre des mouvements en cours d’année (arrivée de nouveaux enfants par exemple), l’équipe pédagogique a décidé de créer deux double-niveaux (CE1/CE2 et CE2/CM1). Mme Martel a tenu a bien expliquer ce choix et a réaffirmé que les enfants feront bien le programme correspondant à leur niveau... Il ne s’agit ni de faire « plus travailler » les « petits », ni de faire « moins travailler » les plus « grands » !

Sauf imprévu sur les effectifs pour l’an prochain, la même configuration devrait se présenter avec des double-niveaux en CE2/CM1 et CM1/CM2.

Règlement intérieur

Le projet de règlement intérieur présenté par Mme Martel correspond au modèle type existant au niveau du département. Il a fait l’objet de discussions au sein de l’équipe enseignante et des deux fédérations de parents d’élèves qui ont proposé des modifications ou des ajouts.
Une nouvelle version a été présentée lors du CE et discutée, essentiellement dans un souci de clarté, aucun des points du règlement ne rencontrant d’opposition, tant de la part des enseignants que des parents. Le texte a été adopté à l’unanimité.
Le paragraphe sur la santé (§5) a mis en évidence le problème récurant des poux. Il est rappelé aux familles de prévenir l’école lorsque que leur enfant en a. Il ne s’agit pas de mesure de brimade (les poux aiment les têtes propres !) mais de permettre d’alerter les familles et de lutter plus efficacement contre ces petites bestioles !
Le règlement sera rediscuté chaque année, lors du premier conseil d’école.

Organisation du périscolaire

  • il est signalé que l’étude se termine à 18H30 au plus tard ! Or, très souvent, il reste des enfants jusqu’à 18h45, voire 19h ! Il est demandé aux parents de venir chercher leurs enfants à l’heure, ne serait-ce que par correction envers les personnes qui assurent la surveillance.
  • Voici la liste des numéros de téléphone permettant de joindre l’école en cas de problème
    • bureau : 01.60.10.45.61
    • portable : O6.72.39.17.64
    • préau : 01.60.10.99.72 => à utiliser notamment pour des retards le soir
  • Effectifs à l’étude : il y a 4 classes d’études sur l’école du Guichet. Certains soirs, les élèves sont 90 à rester et donc les groupes ont alors des effectifs supérieurs à 15. A partir de janvier, la mairie devrait mettre en place un règlement limitant à 15 le nombre d’enfants par groupe et donc ouvrir une étude de plus dans chacune des écoles de la ville.

Budget de l’école

  • Mairie : d’après les prévisions, le budget sera reconduit à l’identique. Il a été demandé aussi de prévoir le mobilier pour une classe entière.
  • Coopérative scolaire : 13399,91 € à la rentrée 2006
    Fonctionnement général de la coopérative (bilan des 3-4 dernières années)
  • Ventilation des rentrées financières (moyennes sur les 3-4 dernières années)
    • Cotisations  4000 €
    • Mairie = 2700 €
    • Photos  2000 € (1500 pour les photos individuelles et 500 pour les photos collectives)
    • Fête de l’école entre 600 et 2100 €
  • Achats effectués l’an passé (hors crédits affectés aux classes)
    • école et cinéma (cycle 3)
    • lecteurs DVD (1 par classe)
    • coussins et poufs pour la BCD
    • livres pour la BCD
  • Utilisation de la coopérative par les classes
    Chaque classe était créditée de 1000 € (300 € de coopérative de classe plus un crédit de 700 € pour les sorties (hors cars scolaires). Cette dernière partie pouvait ne pas être intégralement dépensée dans les différentes classes (exemple : l’an passé il est resté entre 100 et 690 € selon les classes).

Fonctionnement prévu pour 2006/2007

  • Cotisations 2006-2007 : 3323 €
  • Prévision d’utilisation pour cette année
    • 1000 € (300 + 700) par classe, avec objectif de les utiliser, pour des sorties, des spectacles , des intervenants extérieurs ou l’enrichissement de la bibliothèque des classes
    • École et cinéma (cycle 3)
    • Des projets pourront être formalisés en cours d’année en fonction des rentrées financières effectives

Vie de l’école

Résultats des évaluations CE2

Attention, les % donnés correspondent aux résultats des CE2 de l’école, nous n’avons pas encore les moyennes départementales et nationales.
Mathématiques : la moyenne de l’école est de 79,8 % de réponses conformes (6% en dessous de 50 %).
Français : la moyenne de l’école est de 80,8 % de réponses conformes. Pratiquement tous les élèves ont eu au moins 50 % de réponses conformes.

Intervenant de langue

Il manque, au niveau de l’école, un intervenant pour les deux CE2. Ceci correspond à deux fois deux créneaux de ¾ d’heure. Pour l’instant, l’intervenant n’est toujours pas nommé (fin novembre, d’après l’IEN ?). Il est décidé qu’un mail serait envoyé à Monsieur Gazay (IEN) pour demander des informations au nom des parents d’élèves.

Intervenant de musique

Deux projets ont été déposés auprès de la CAPS. L’intervenante de musique (Stéphanie Beaudelot) est présente dans l’école deux demi-journées par semaine. Cela concerne les classes de CM1 & CM2B, ainsi que de CE2 & CE2/CM1.

Sorties déjà programmées

  • les deux CM2 : Musée en herbe (jardin d’acclimatation), le 21/12/06 – Les boîtes à outils de Tinguely
  • les deux double-niveaux : Musée de la Préhistoire à Nemours
  • CE1B & CE2 : Provins au 3ème trimestre
  • les deux CM2 : Opéra de Longjumeau, le 24/04 – Les fourberies de Scapin
  • les deux CP : sortie au cirque en mars
  • CM1 : visite du SIOM

Un projet de classe d’eau en Vendée a été déposé. Le projet est à l’étude au niveau de la Mairie.
Liaison autour des mathématiques entre le CE2/CM1 et le CM2B et des classes de 6ème du collège.
Liliane Bel signale que la Discothèque d’Orsay a organisé un spectacle pour l’année Mozart à la Bouvèche. Ce spectacle pourrait être proposé aux élèves du Guichet et de Mondétour.

BCD et vendredis contés

  • BCD : D’ici la fin de l’hiver, les parents espèrent avoir fait le tour de l’inventaire. Dans tous les cas, la tâche étant plus routinière maintenant dans la BCD, les parents se sentent disponibles pour y organiser l’accueil d’enfants, pendant les créneaux du samedi matin, si cela intéresse les institutrices, pour des recherches bibliographiques.
  • Contes : début de l’atelier le vendredi 10 novembre. Le planning est prêt jusqu’à Noël, pour la suite, on verra en fonction des volontaires. La Mairie signale qu’il faudrait une convention pour intervenir hors du temps scolaire (entre 11h30 et 13h20). Xavier Rognon a proposé que cela soit signé par la FCPE au nom des parents qui interviennent, plutôt que par chaque parent individuellement. Madame Lajoix doit envoyer un modèle de convention.

Travaux à faire

  • des clés du portail seront faites pour tous les enseignants (par la mairie).
  • demande d’installation d’un point d’eau dans la salle des maîtres.
  • Demande d’installation de toilettes à chaque bout des étages, ainsi qu’un lieu de stockage pour le matériel de nettoyage.
  • Les toilettes dans les préaux : ils sont mixtes. Les urinoirs sont sans porte, ce qui permet certaines mauvaises plaisanteries, ou sont sans cloison et donnent directement sur les fenêtres vers la cour... Ce problème est très vivement ressenti par les enfants qui en ont unanimement parlé lors des premiers conseils de classes : il y a une véritable demande de leur part pour résoudre cette situation. La séparation garçons/filles (entre chaque préau) sera proposée lors de la réunion des délégués, ainsi qu’un aménagement des lieux.
  • L’absence de clé pour la boîte aux lettres de la PEEP a été signalée à la Mairie (NB : la clef a été remise dès la semaine suivante).